2017 bandeau cap leucate

    Cinéma sur la Plage 2019

    12 juillet 2019 à 22 h

    2019 captain fantastic 

    Vivre en pleine nature, avec des livres, un potager, une canne à pêche… qui n’en a jamais rêvé ? C’est l’utopie imposée par Ben à ses six enfants. Au programme de cette éducation mi-hippie mi-altermondialiste, en autarcie dans une forêt du nord-ouest des Etats-Unis : chasse au daim à l’arc, escalade, yoga et cours d’espéranto. Dans cette communauté où la religion n’a pas sa place, on ne fête pas Noël mais le « Noam Chomsky Day », en référence au célèbre linguiste et philosophe. La tête et le corps façonnés par ce père autoritaire, la progéniture semble ne manquer de rien sinon de l’amour de leur mère, récemment hospitalisée pour bipolarité. Sa disparition coïncidera avec le désir d’émancipation de l’aîné, qui se verrait bien courir le guilledou et entrer à Harvard.

    Ben est-il le superhéros que le titre suggère ? Fantastique ou fantasque ? En tout cas un père idéaliste qui se bat pour ses convictions et pour que ses enfants vivent dans un monde authentique. De quoi forcer le respect.

    critique ci-dessus par Jérémie Couston dans Télérama

    Voir la bande annonce

    19 juillet 2019 à 22 h

    2019 Ouest 

    « Ouin, ouin, ouin, ouiiiin… » Si tout le monde n’a pas vu Il était une fois dans l’Ouest, tout le monde connaît son air d’harmonica lancinant, composé par Ennio Morricone. Quand Bronson, plus asiatique que jamais, souffle dans l’instrument pleureur, la tension monte. Cette tension, artificielle, ne cesse de monter, c’est le moteur du film. Dans cet opéra-bouffe décadent, Sergio Leone dégaine ses armes fétiches : séquences dilatées jusqu’à plus soif, gros plans pétrifiants, visions crues. Il orchestre un ballet de morts en sursis en magnifiant la poussière, les costumes, le ciel et la terre.

    De gueules patibulaires en corps désirable (Claudia Cardinale, éclatante), de massacres en duels, le cinéaste se livre à une démythification de l’Ouest. Le monde décrit est âpre et sans pitié, dominé par le sadisme et la vengeance. On peut trouver ça surchargé, trop baroque, formaliste. Malgré tout, on reste scotché, fasciné par le réalisme des situations.
    critique ci-dessus de Jacques Morice dans Télérama

    Voir la bande annonce

    9 août 2019 à 21:30 heures

    2019 femmes1 

    Paris, années 60. Jean-Louis Joubert, agent de change rigoureux et père de famille « coincé », découvre qu’une joyeuse cohorte de bonnes espagnoles vit... au sixième étage de son immeuble bourgeois. 
    Maria, la jeune femme qui travaille sous son toit, lui fait découvrir un univers exubérant et folklorique à l’opposé des manières et de l’austérité de son milieu. Touché par ces femmes pleines de vie, il se laisse aller et goûte avec émotion aux plaisirs simples pour la première fois. Mais peut-on vraiment changer de vie à 45 ans ?

     

    Voir la bande annonce

    16 août 2019 à 21:30 heures

    2019 gattaca 

    Jérôme Morrow est un homme parfait. Patrimoine génétique impeccable, QI exceptionnel, il coche toutes les cases pour entrer au centre de recherches spatiales Gattaca, voire pour y réussir ensuite la batterie de tests qui feront de lui l’élu : un astronaute en route pour l’espace. Sauf que le Jérôme (Ethan Hawke) qui se plie docilement à une discipline militaire, révise sagement la trajectoire de sa navette et fait les yeux doux à Irene (Uma Thurman) n’est pas Jérôme, mais Vincent, un « invalide » qui lui a emprunté son identité. Gattaca, l’empire des valides, la forteresse eugéniste, n’a pas résisté à la détermination et à la rage de cet homme qu’on annonçait perdu dès la naissance  et qui s’est arrangé pour être un autre et ne pas devoir renoncer à son rêve de gamin.

    Voir la bande annonce

    Imprimer

    Overall Rating (0)

    0 out of 5 stars
    Ajouter un commentaire
    • Aucun commentaire trouvé
    Pour régler votre cotisation de 15€ en ligne, utiliser le bouton ci-dessous :

    Vous pouvez aussi régler 15€ par chèque ou en liquide, envoyé par la poste ou placé directement dans la boite aux lettres :

    APPFL
    c/o Paul Caizergues
    9, Impasse des Lavandes
    11370 Leucate

     

    Vous pouvez aussi, si vous le souhaitiez, faire un don à l'association d'un montant libre, en utilisant le bouton ci-dessous :

    Cotisations 2020 à la date du 22/9/2020 :111 (132 pour l'année 2019 )

    Notre budget  est basé sur une hypothése de 160 adhésions

    2019 : 8

    8

    2019 : 124

    2020 :103

    Cotiser